La participation ?

Quand on travaille au bien-être de l’enfant et du jeune, il est souvent question de promouvoir leur participation au sein de l’EDD, de l’école, de la famille et plus largement dans la société. Il existe beaucoup d’occasions en EDD pour faire participer les enfants à la vie de l’association, de la plus petite occasion à la plus grande : gérer les petites tâches quotidiennes, résoudre un conflit, préparer une sortie, élaborer un projet… Impliquer les enfants, les faire prendre part à l’organisation interne de votre EDD, c’est faire en sorte qu’ils se sentent davantage concernés et prennent conscience du cadre dans lequel ils évoluent chaque jour.

Il y a différents degrés de participation

Parfois nous assimilons « participation » à la simple réalisation d’un travail où les enfants concrétisent un projet initié et dirigé par l’animateur.trice. Cependant, la participation doit laisser une place aux concertations, aux décisions, aux initiatives des enfants.  Pour mieux comprendre ce concept, nous vous proposons de l’exemple de l’échelle d’Arnstein & Hart.

L’échelle est constituée de huit niveaux de participation. Au plus bas de l’échelle, la participation est faible voire quasi inexistante, au plus haut, elle prend la forme d’une participation pleinement investie.

Toute la difficulté du rôle de l’animateur.trice est de parvenir à un équilibre entre laisser pleinement s’exprimer l’enfant, le faire participer réellement tout en remplissant son « rôle éducatif d’adulte ».


Un projet de la Fédération Francophone des Ecoles de Devoirs